· 

Toutes ces plantes sont simplement là, et on a l'impression que Gaïa nous les mets à disposition pour nous aider à guérir.

© Centre du Lys, 2018 


 

Je trouve que c'est assez magique de sentir que là, sous le sol sous lequel on marche - ici les versants sud de la Sainte-Victoire, au beau milieu de la Provence - se trouvent tous les éléments nécessaires à notre santé.

 

On ne peut pas les utiliser tel quel, alors pour cela la nature nous a apporté un allié qui est extraordinaire : la plante.

En effet, c’est à travers ses racines que la plante va venir extraire ces atomes, ces molécules, et va les ré-agencer avec le vent, l'eau.

 

Par exemple le romarin à camphre qui a développé des propriétés qui seront utiles aux sportifs, ou à toute personne vivant des problématiques ostéo-musculaires. Ou encore les genévriers qu’on voit partout autour de nous et qui vont développer des essences aux propriétés thérapeutiques pour les reins et diurétiques.

 

Toutes ces plantes sont simplement là, et on a l'impression que Gaïa(1) nous les mets à disposition pour nous aider à guérir.

 

Je trouve très important de rappeler çela, au moment où l’on voit le Vivant disparaître à toute vitesse, alors que la biodiversité est vraiment mise à mal. Et se souvenir que notre santé dépend du lien qu’on entretien avec la nature.

Ce lien avec la nature passe par le respect des plantes qui transforment, juste pour nous et les espèces animales, les éléments enfouis dans le sol en molécules actives à propriétés médicinales qui nous guérissent.

 

C'est tout simplement merveilleux, je trouve cela magique, et personnellement ça me fait vibrer. C'est pour ça que j'utilise beaucoup les huiles essentielles par exemple dans ma pratique. 

         

          (1)      Gaïa ou Gê : la déesse « Mère » de toute chose dans la mythologie Grecque. Par extension, personnifie la Planète Terre comme un être vivant, la Terre-Mère.